Récit d’une « NON COURSE »


Le FORUM de l’ASM sera opérationnel ce lundi 14 septembre!  Chaque membre recevra un courriel  pour l’inviter à s’inscrire au forum avant de pouvoir y participer. 

En parallèle nous avons repris les « Récits de course«  où les intéressés pourront  recréer leur expérience , rapporter des événements  qu’ils souhaitent partager avec les autres membres du club.

                                          Jérôme inaugure les récits par son  » Compte rendu                                  IMG_4085  d’une NON COURSE » de samedi dernier, 12 septembre à CAUTERETS.

 

Bonjour l’asm,
Juste un petit compte rendu de ma course prévue le samedi 12 septembre 2015 à 9 h.
 
Course du pic du Cabaliros à Cauterets.  23 km 1400 d+  1400 d-
 
Levée à 6 h du matin pour la course. Dès l’arrivée sur Lourdes, pluie assez forte qui ne va pas s’arrêter avant midi avec le sommet des montagnes couverts.
 
15 mn avant le début de la course, les organisateurs annoncent l’annulation de la course car Météo France prévoit des orages. Finalement pas d’orage de la journée et soleil l’après midi. Bon le principe de précaution doit l’emporter malgré tout.
 
Première annulation pour moi. 1 h 15 de route pour rien, le moral en prend un coup. 
Mais heureusement, cela ne va pas durer et la journée va très bien se passer.
 
En effet, un jeune dont les parents tiennent un restaurant à Cauterets et qui vit dans les alpes propose une petite sortie d’entrainement. 
Nous nous retrouvons entre 30 et 40 coureurs sur la place centrale prêt à partir. 
Nous allons faire une sortie en direction du Pont d’Espagne de 2 h 20 mn avec 700 m d+ et 700 d- sur le parcours du gr 10. La pluie et le froid nous accompagnent pendant toute la sortie. Cela me permet de travailler le placement de mes pieds sur les pierres glissantes de la descente. 
Il faut voir la tête des randonneurs sous leur poncho quand ils nous voient débouler à fond la caisse dans la descente du sentier de randonnée. Mon ancien collègue d’Orthez, Stéphane, grand trailer devant l’éternel, que je ne peux pas suivre dans les descentes, est en petit short et en débardeur. Comme il habite maintenant à Argeles, il va revenir faire le trajet de la course Dimanche si le temps le permet.  Je l’envie un peu. 
A la fin de l’entraînement, le jeune, qui a propose la sortie, nous invite à passer au restaurant de ces parents pour boire une boisson chaude. C’est la maison qui offre.
 
Ensuite, on prend une douche mérité à la piscine municipale du coin. La gérante de la piscine a failli avoir une attaque quand elle est entrée dans le vestiaire et que tous les garçons étaient tous nus sous les douches collectives prévues pour les utilisateurs de la piscine.
 
Après on se retrouve au restaurant du casino pour un repas prévu par les organisateurs (cela n’était pas indiqué sur le site internet mais c’est toujours bon à prendre) Je passe le repas avec Didier qui habite à Cauterets et qui s’est mis au trail depuis 1 an. Comme il est divorcé,  il est avec ces 2 garçons qui profiteront aussi du repas. Nous avons bien sympathisé et nous échangeons nos portables pour nous revoir sur d’autres courses.
 
Vers 14 h, nous partons au bain du rocher (le calysséo local en mieux) pour 2 heures de remise en forme. (l’entrée était prévu dans le prix de la course. 20 € pour toute cette journée, c’est quand même pas mal par rapport à ces courses sur route de 10 km ou on paye 12 €)
 
Je finis par rentrer chez moi vers 17 h avec en tête mon prochain trail. Le trail du pacte des loups le dimanche 27 septembre 2015 à Esparros dans les Baronnies.
 
En espérant que la météo sera au rendez vous et en pensant à l’avertissement laissé par les organisateurs. J’espère que la bête ne m’attrapera pas car cela m’arrive, je l’avoue, d’être un peu mou de la patte dans certaines montées.
 
Le trail du pacte des loups tire son nom du film de Christophe Gans sortie en 2001.
Ce film, qui s’inspire de l’histoire de la bête du Gevaudan, a été tourné en grande partie dans les Baronnies.
Vincent CASSEL, Monica BELLUCCI, Samuel Le BIHAN, Jean YANNE faisaient partie du casting.
Nous vous proposons, grâce à ce trail, de découvrir les lieux de tournage du film.
 
Pour information, la bête du film s’est échappée lors du dernier jour de tournage. On ne l’a jamais retrouvé.
On dit qu’elle parcourt toujours les Baronnies en quête de trailers un peu mous de la patte à se mettre sous la dent. On vous aura prévenu. 
 
Je vous laisse retourner à votre vie d’athlète en souhaitant que cette journée, même avortée, donne envie à d’autres de venir faire des courses de montagne.
Jérôme
 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*