Nos coureurs du GTVO nous racontent ! 2


Eric nous raconte leur course. Encore un bel objectif atteint pour Lionel et Eric ! 

 

 » Samedi 15 juillet 2017, réveil 03h30. Petit déjeuner, on se prépare, lampes frontales vissées sur la tête,  direction la place centrale de Laruns. 04h30, dernières vérifications du matériel par les organisateurs. Rencontre avec Bernard VICENTE qui est  là pour prendre quelques photos et qui nous souhaite bon courage. On va en avoir besoin même si on ne le sait pas encore. 05h00 nous sommes libérés face à un superbe feu d’artifice. C’est parti, la journée va être longue. Le ton est donné d’entrée puisque nous devons nous avaler 1000 mètres de D+ sur 6 kilomètres. Nous faisons un petit bout de parcours ensemble jusqu’au premier ravitaillement au km 6, que nous passons au bout de 1h15 de course. Après chacun prend son rythme. La matinée se passe bien, un joli levé de soleil et de jolis paysages. Lionel passe la mi-course à Louvie-Juzon à 11h30, je passerai à 12h00. Jusqu’à là tout va bien. C’est ensuite que ça va se compliquer. On attaque la fameuse montée du Rey. Une grosse pensée pour Cédric et Ludovic qui la connaissent. Pour nous, c’est une découverte. La montée est interminable, il y a des passages où je pensais que seules des chèvres pouvaient monter. Une fois en haut, je me dis que ça va aller mieux. Mais la descente  sur Port-de-Castet est difficile et n’a rien à voir avec des vacances. Heureusement, sur notre parcours, nous rencontrons Bernard et Nadine VICENTE ainsi que Dédée et Dédé QUILLEZ qui sont là pour nous encourager et ça fait du bien. Merci à eux. 

Ensuite il y a le col de Jaut avec des passages dans les cailloux. Une descente puis dernière montée vers le sommet mythique de l’Aubisque. Là aussi on a l’impression de ne jamais arriver au sommet. Une fois en haut, un peu de repos au ravitaillement. Les bénévoles sont là pour nous réconforter. Il ne reste plus que 12 kilomètres de descente mais l’envie d’abandonner m’effleure l’esprit. Un concurrent me dit qu’on a fait le plus dur et que je  ne vais pas abandonner maintenant. C’est ça l’esprit trail. J’y retourne et je pense à Lionel qui doit déjà m’attendre à Laruns. Je franchis la ligne d’arrivée à 22h30 après 17h30 de course. Lionel m’attend, ça fait 2 heures qu’il est arrivé. Nous avons partagé un superbe week-end et sommes heureux d’avoir terminé cette magnifique course. Nous avons déjà en tête un nouveau défit pour l’année prochaine. Un grand merci à tous pour vos encouragements. « 

 

Vivement le prochain défi ! Et encore BRAVO à vous ! 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 commentaires sur “Nos coureurs du GTVO nous racontent !

  • Eric

    Merci à Lionel d’avoir partagé cette course et ce week-end avec moi. Les difficultés sont déjà oubliées, reste que les belles images. Encore merci à tous pour vous encouragements qui font du bien. Vive l’ASM course à pied qui est vraiment un superbe club.